2014-2015

Année 2014-2015

Collège International de philosophie (CIPh) & Centre Parisien d’Études Critiques (CPEC)

Université Paris-Est Créteil (ED CS – EA LIS)

Race et colonialisme II.
Sur les épistémologies politiques de la décolonisation

sous la direction de Francesca Bertino, Orazio Irrera, Matthieu Renault

Séminaire organisé en collaboration avec l’Université Paris Est Créteil Val de Marne,  « Lettres, Idées, Savoirs  » (Daniele Lorenzini) et la revue materiali foucaultiani.

Nous proposons de dresser une inventaire historico-philosophique du problème des épistémologies politiques de la décolonisation. Celles-ci constituent aujourd’hui une préoccupation fondamentale dans le champ de la critique postcoloniale, s’étendant au-delà de celle-ci pour susciter des interrogations et des controverses au sein de tout un ensemble de disciplines, de l’histoire à la science politique, en passant par l’anthropologie, la géographie et plus récemment la philosophie. Pour riches et nécessaires que soient ces débats, force est de constater que l’affirmation du projet postcolonial en tant que projet épistémologique a été concomitante d’une dissociation progressive avec la critique politique de la situation post-coloniale. Notre hypothèse est que cette rupture est intimement liée à une autre scission, celle de la critique postcoloniale avec le complexe héritage, à la fois intellectuel et politique, des résistances anticoloniales et luttes pour l’indépendance. C’est pourquoi, afin d’interroger cette rupture, il est nécessaire de retracer une généalogie de la critique postcoloniale pour expliciter la genèse et la maturation du projet de critique des savoirs en contexte anticolonial, ses définitions et ses méthodes, ses objectifs et ses stratégies.
Interrogeant les rapports de pouvoir sous-tendant la production des épistémologies de la décolonisation, notre séminaire se veut également être le lieu d’un diagnostic de la critique postcoloniale contemporaine. À cette fin, il se divisera en trois moments. Le premier portera sur la « décolonisation des esprits » en tant qu’horizon sur le fond duquel s’est dégagé le problème plus spécifique des épistémologies de la décolonisation. Le second se donnera pour objectif l’analyse des théories et pratiques anticoloniales de décolonisation épistémique (critique des savoirs de la colonisation ; production de savoirs de la décolonisation ; retournements, inversions et déplacements des savoirs du colonisateur contre la domination coloniale). La troisième et dernière étape approfondira ces interrogations en se centrant sur les politiques et les limites du projet épistémique anticolonial.

________________

Calendrier des séances

1) Lundi 6 octobre 2014, 14h-16h (Université Paris-Est Créteil, bâtiment i, salle 3-218)

Les épistémologies politiques de la décolonisation – Présentation du séminaire

Francesca Bertino  La différence méridionale. Le Sud d’Italie entre lois d’exception et anthropologie criminelle

Orazio Irrera : Le racisme comme idéologie scientifique

Matthieu Renault  L’Amérique selon John Locke : L’expansion coloniale de la philosophie européenne

Affiche (S1)

*****

2) Jeudi 16 octobre 2014, 18h30-20h30 (Centre Parisien d’Études Critiques, 37 bis rue du Sentier)

Race, nation et néolibéralisme : Regards croisés entre Europe et Amérique du Nord

Mathieu Bonzom (Université d’Orléans)  Mexican America: migration, nation, race

Cédric Durand (Université Paris 13 Nord) 6 thèses sur l’Europe

Affiche (S2)

*****

3) Lundi 3 novembre 2014, 18h30-20h30 (Centre Parisien d’Études Critiques, 37 bis rue du Sentier)

Généalogies du racisme en Italie

Gaia Giuliani (Università di Bologna / Goldsmiths, University of London)  Pour une histoire de l’identité raciale des Italiens

Francesca Bertino  Émergence de la race et gouvernementalité dans le Sud de l’Italie (1860-1899)

Affiche (S3)

*****

4) Lundi 17 novembre 2014, 18h30-20h30 (Centre Parisien d’Études Critiques, 37 bis rue du Sentier)

Edward Said et la décolonisation de la culture

Marco Gatto (Università della Calabria)  Contrepoint, Worldliness, Décolonisation : Littérature et philosophie de l’histoire chez Edward Said*

Christiane Vollaire (Revue Chimères Le négationnisme culturel et politique : une arme de recolonisation massive

Affiche (S4)

*****

5) Lundi 1 décembre 2014, 18h30-20h30 (Centre Parisien d’Études Critiques, 37 bis rue du Sentier)

Le racisme et la modernité au prisme du postcolonial

Miguel Mellino (Università « L’Orientale » di Napoli)  Race as Necropolitics of Modernity

Silvia Contarini (Université Paris-Ouest Nanterre)  Décentrer le regard sur le postcolonial italien

Affiche (S5)

*****

6) Lundi 15 décembre 2014, 18h30-20h30 (Centre Parisien d’Études Critiques, 37 bis rue du Sentier)

Philosophie, marxisme et anticolonialisme : Tran Duc Thao et Frantz Fanon

Alexandre Féron (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)  De Husserl à Ho Chi Minh : la formation philosophique et politique de Tran Duc Thao (1936-1951)

Matthieu Renault Tran Duc Thao et Frantz Fanon : un matérialisme postcolonial

Affiche (S6)

*****

7) Lundi 19 janvier 2015, 18h30-20h30 (Centre Parisien d’Études Critiques, 37 bis rue du Sentier)

Colonialisme et nationalisme dans les Outre-Mer

Hamid Mokaddem (Université de la Nouvelle-Calédonie)  Foucault, les sciences humaines et la situation post-coloniale en Océanie : l’exemple de la Nouvelle-Calédonie

Ary Gordien (Université Paris Descartes)  Nationalisme anticolonial et auto-racisation en Guadeloupe

Affiche (S7)

*****

8) Jeudi 12 février 2015, 18h30-20h30 (Centre Parisien d’Études Critiques, 37 bis rue du Sentier)

Représentations voyageuses

Rada Iveković  Quand le sud global aide à penser et dire le monde commun

Daniele Comberiati (Université « Paul Valery » Montpellier 3)  La race ‘du milieu’. Représentations littéraires des italiens au Congo, entre émigration et colonialisme

Affiche (S8)

*****

9) Lundi 16 mars 2015, 18h30-20h30 (Centre Parisien d’Études Critiques, 37 bis rue du Sentier)

Pour une histoire des luttes panafricaines

Nicolas Martin-Breteau (Université Lille 3)  Changer les cœurs pour changer la société: W.E.B. Du Bois et Carter G. Woodson face au problème du préjugé racial               (premier XXe siècle)

Amzat Boukari-Yabara (EHESS)  Walter Rodney à l’Ecole de Dar Es Salaam :       quand le panafricanisme défie l’eurocentrisme

Affiche (S9)

*****

10) Lundi 23 mars 2015, 18h30-20h30 (Centre Parisien d’Études Critiques, 37 bis rue du Sentier)

Michel Foucault et le monde non-européen

Hager Weslati (Kingston University)  Les campus engagés de Tunis à Rio :    l’insurgence de l’anti-ethnologie du « dehors » dans l’enseignement de Michel Foucault

Claire Cosquer (Sciences Po)  Altérer l’absence : de la race à l’empire dans la lecture de Foucault

Affiche (S10)

*****

 11)  Jeudi 2 avril 2015, 18h30-20h30 (Centre Parisien d’Études Critiques, 37 bis rue du Sentier)

Médecine, race et colonialisme

Guillaume Lachenal (Université Paris Diderot)  Un médicament pour la race. L’histoire de la pentamidine, solution miracle du colonialisme finissant

Jean-Paul Lallemand (EHESS)  Néocolonialisme et santé publique dans le Sud des États-Unis après le Mouvement pour les droits civiques

Affiche (S11)

*****

12) Lundi 11 mai 2015, 18h30-20h30 (Centre Parisien d’Études Critiques, 37 bis rue du Sentier)

Les lieux de la postcolonialité

Claire Joubert (Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis)  « Politics of knowledge »,      du colonial au mondial

Pauline Vermeren (Université Paris Diderot)  Le silence sur la race en France

Affiche (S12)

*****

Publicités