2011-2012

Année 2011-2012

Université Paris-Est Créteil (ED CS – EA LIS)

Fondation Maison des Sciences de l’Homme (Programme Migrations Internationales)

Décolonisation des savoirs. Pour une géographie postcoloniale de la connaissance

 Sous la direction de Orazio IrreraDaniele LorenziniMatthieu Renault

 

« Décolonisation des savoirs », ce mot d’ordre tend de nos jours à dessiner un programme de recherche interdisciplinaire original. Ceci n’est certainement pas étranger à l’introduction (se produisant non sans heurts) des postcolonial studies anglophones dans le champ académique français. Ce que les études postcoloniales nous auront appris à reconnaître, c’est que la décolonisation n’est pas seulement une tâche politique, mais aussi une tâche proprement épistémologique. Ainsi que l’écrit Robert J.C. Young, le postcolonialisme « combine les innovations épistémologiques et culturelles du moment postcolonial avec une critique des conditions de la postcolonialité ». Il s’agit alors de thématiser les politiques de connaissance en situation postcoloniale.

Cependant, nous n’en sommes pas encore au stade où l’on pourrait élaborer une théorie générale de la décolonisation épistémique. Nous en sommes à celui du projet. Il ne s’agit encore que de dresser un « inventaire » des pratiques théoriques concrètes de décolonisation des savoirs. Or, cette dernière, ainsi qu’en témoignent les œuvres de Frantz Fanon, Edward Said, Dipesh Chakrabarty et bien d’autres encore, ne repose en rien sur la pure condamnation, voire la négation de ladite « pensée occidentale », mais bien plutôt sur sa « désoccidentalisation », ses traductions, ses déplacements. Il s’agit en somme de rendre compte de la conversion des théories nées sur le sol européen en théories voyageuses (ce que l’on pourrait encore appeler des « théories en dispersion ») phénomène qui n’est pas nouveau, mais qui, en contexte postcolonial, devient une véritable stratégie de connaissance. Chaque séance du séminaire retracera l’un de ses nombreux voyages, avec pour horizon lointain la production de ce que l’on pourrait définir comme un discours de la méthode décoloniale.

________________________________________________________

Calendrier des séances

1) Vendredi 3 février 2012, 14h-16h (Université Paris-Est Créteil, salle 336)

Orazio Irrera, Daniele Lorenzini, Matthieu Renault

Introduction : La critique postcoloniale et la question de la décolonisation des savoirs

Matthieu Renault (CSPRP, Université Paris 7-Denis Diderot) : Frantz Fanon et le voyage des théories en situation (post)coloniale. Esquisse d’une épistémologie décoloniale

*****

2) Vendredi 17 février 2012, 17h-20h (FMSH, salle du Conseil B, étage -1)

Rada Ivekovic (Réseau TERRA, revue Transeuropéennes) & Ashley Thompson (Leeds University) : Subjectivation et dé-subjectivation dans l’expérience bouddhiste  

*****

3) Mercredi 14 mars 2012, 14h-16h30 (ENS Campus Jourdan, Grande Salle)

Éric Fassin (École Normale Supérieure) : Toutes les décivilisations se valent-elles ? Colonialisme et nazisme de Césaire à Letchimy ?

Lotte Arndt (Humboldt U., Université Paris 7 – Denis Diderot) : Le génocide en Afrique du sud-ouest: une mémoire postcoloniale en Allemagne

*****

4) Mercredi 21 mars 2012, 14h-16h (Université Paris-Est Créteil, salle 236)

Livio Boni (ERRAPHIS, Université Toulouse II-Le Mirail) : L’Inde de la psychanalyse. Entre décolonisation et post-colonial : singularités et limites d’une réception 

*****

 5) Vendredi 6 avril 2012, 14h-17h (FMSH, Salle 2, rez-de-chaussée)

Étienne Balibar (Université Paris Ouest Nanterre La Défense/University of California Irvine) & Sandro Mezzadra (Università degli Studi di Bologna) : Frontières et « espaces de transformation »

*****

6) Mercredi 11 avril 2012, 14h-17h (UPEC, Maison des Langues, salle 117)

Sonia Dayan-Herzbrun (Université Paris 7-Denis Diderot) : Depuis la première publication en France de l’Orientalisme d’Edward Saïd, une place a-t-elle été faite à une décolonisation des savoirs?

Orazio Irrera (Université Paris 7-Denis Diderot) : Perspectives généalogiques et enjeux politiques chez Edward Said et Michel Foucault

 *****

7) Vendredi 4 mai 2012, 10h-13h (FMSH, Salle 3, rez-de-chaussée)

Christine Chivallon (Sciences Po Bordeaux) : Recherches sur la mémoire de l’esclavage à la Martinique. Décoloniser le savoir sur un moment colonial

Françoise Vergès (Goldsmiths, University of London) : Narcissisme occidental et mission civilisatrice

 *****

8) Vendredi 11 mai 2012, 14h-17h (UPEC, Maison des Langues, salle 117)

Souleymane Bachir Diagne (Columbia University) : Bergson postcolonial

Discutant : Étienne Tassin (Université Paris 7-Denis Diderot)

 *****

9) Jeudi 21 juin 2012, 18h-20h (FMSH, salle du Conseil B, étage -1)

Ramón Grosfoguel (University of California, Berkeley) : Decolonization of Knowledge and Epistemic Racism/Sexism: Frantz Fanon’s Zone of Being and Zone of Non-Being

________________________________________________________

le séminaire La décolonisation des savoirs a également co-organisé deux évènements à l’automne 2012

18-19 octobre 2012, « La copie du monde à revoir. Démocratiser la démocratie est-il illusoire ?

organisation : Orazio Irrera (Université Paris 7 – Denis Diderot), Rada Iveković (Réseau TERRA, revue Transeuropéennes)

http://lacopiedumonde.wordpress.com/

21 Novembre 2012, Paradigmes du déplacement

en association avec le séminaire «”Non-lieux de l’exil” (Fondation Maison des Sciences de l’Homme)

Avec Stéphane Dufoix Diaspora (Université Paris-Ouest Nanterre), Alexis Nouss  Traduction (Cardiff University), Dominique Rolland (Inalco) Métissage, Patrice Durand « Mondialisation (Ens Cachan)

Coordination : Alexandra Galitzine-Loumpet, Matthieu Renault, Virginie Symaniec

http://nle.hypotheses.org/450 

Publicités