Race et colonialisme. Sur les épistémologies de la décolonisation (octobre 2013-mai 2014)

15ème séance

Lundi 2 juin 2014, 18h30-20h30 (Centre Parisien d’Études Critiques, 37 bis rue du Sentier)

Traces coloniales : le corps social de la race

Deborah Jenson (Duke University)Les Cicatrices de Dessalines, ou l’Afrique en Haïti

Clemens Zobel (Université Paris 8) : Race et relation anthropologique dans un espace inter-villageois au Sud du Mali: quelle est la part de l’expérience coloniale ?

 

________________

Collège International de philosophie & Centre Parisien d’Études Critiques

Sous la direction de Orazio Irrera et Matthieu Renault

Centre Parisien d’Études Critiques, 37 bis rue du Sentier, 75002 Paris

Séminaire organisé en collaboration avec l’Université Paris Est Créteil Val de Marne,  « Lettres, Idées, Savoirs  » (Daniele Lorenzini) et la revue materiali foucaultiani.

Poursuivant le travail engagé depuis début 2012 dans le séminaire Décolonisation et géopolitique de la connaissance (Université Paris-Est Créteil, Fondation Maison des Sciences de l’Homme), ce séminaire prend acte de l’introduction récente (et tardive) des problématiques et du langage du « (post)colonial » et de la « race » dans tout un ensemble de disciplines des sciences humaines et sociales en France, de l’anthropologie à la science politique, en passant par la littérature et la géographie. Cette introduction, et certains diront cette intrusion, n’est pas sans soulever une série de débats et controverses qui sont tant d’ordre politique qu’épistémologique : quelles sont les relations entre ce nouveau champ de recherche interdisciplinaire et les mouvements et formes de contestations post-coloniales/décoloniales en France et à l’échelle internationale  ? Dans quelle mesure ces «  nouveaux  » objets impliquent-ils de forger de nouveaux instruments théoriques, de (re)penser les lieux de production (et de circulation) de la connaissance, ce que l’on peut appeler la géopolitique du savoir ?
Nous pensons que la philosophie doit se saisir plus fermement de ces interrogations qu’elle ne l’a fait jusqu’à présent  et qu’elle peut en particulier contribuer à clarifier l’intime relation qu’entretiennent ces problèmes et revendications politiques et épistémologiques. S’enracinant dans le constat que la décolonisation n’est pas un phénomène passé, révolu avec les indépendances, mais un projet politique et intellectuel en cours, actuel, l’enjeu est de contribuer à la compréhension, mais aussi à la formation d’épistémologies de la décolonisation, lesquelles ne peuvent manquer d’interroger les politiques de l’épistémologie, ses frontières, les partages du savoir et du non-savoir. Ce séminaire conviera tant des philosophes que des historiens, sociologues et spécialistes des études anglophones, afin de donner lieu à un dialogue aux limites, et peut-être au-delà, des disciplines.

________________

Calendrier des séances 

1) Mardi 1 octobre 2013, 18h30-20h30 (Centre Parisien d’Études Critiques, 37 bis rue du Sentier)

Race et colonialisme. Sur les épistémologies de la décolonisation

Orazio Irrera : Race et colonialisme – Introduction générale

Matthieu Renault : La critique postcoloniale et ses critiques

*****

2) Lundi 14 octobre 2013, 18h30-20h30 (Centre Parisien d’Études Critiques, 37 bis rue du Sentier)

Le racisme et la question coloniale chez Deleuze et Foucault

Guillaume Sibertin-Blanc (Université de Toulouse II – Le Mirail) : Schizo-analyse et décolonisation de l’inconscient

Orazio Irrera : Racisme et colonialisme chez et à partir de Michel Foucault

*****

3) Lundi 4 novembre 2013, 18h30-20h30 (Centre Parisien d’Études Critiques, 37 bis rue du Sentier)

Les études postcoloniales à l’épreuve de la critique marxiste

Razmig Keucheyan (Université Paris Sorbonne-Paris IV) : Le racisme environnemental : une perspective marxiste

Thierry Labica (Université Paris Ouest Nanterre La Défense) : Critique des études postcoloniales : sortir du ressassement

*****

4) Lundi 18 novembre 2013, 18h30-20h30 (Centre Parisien d’Études Critiques, 37 bis rue du Sentier)

Coloniser les esprits / Décoloniser la mémoire

Mario-Andrés Mejía (Universidad Javieriana de Bogotá / Université Paris 8 Vincennes – Saint-Denis) : Pouvoir pastoral dans l’Église catholique. Réajustements et enjeux dans un pays post-colonial: la Colombie

Laura Elisa Pérez (University of California, Berkeley) : Fashioning Decolonial Optics:  Days of the Dead “Walking Altars” and “Calavera Fashion Shows” in Chicana/o-Latina/o Los Angeles

*****

5) Lundi 2 décembre 2013, 18h30-20h30 (Centre Parisien d’Études Critiques, 37 bis rue du Sentier)

L’émergence de la race dans le colonialisme italien

Francesca Bertino (Université Paris Ouest Nanterre La Défense) : La question de la race et le droit colonial italien de la période libérale (1880-1920)

Alessandro Pes (Università di Cagliari) : "Di razza italiana" : le fascisme à l’epreuve du colonialisme

*****

6) Lundi 16 décembre 2013, 18h30-20h30 (Centre Parisien d’Études Critiques, 37 bis rue du Sentier)

Retours sur l’esclavage

Nestor Capdevila (Université Paris Ouest Nanterre La Défense) : Despotisme européen et despotisme intra-européen. De Wallerstein et Schmitt à Raynal et Diderot

Matthieu Renault : Vérité et résistance dans les récits d’esclave américains. L’exemple de Douze ans d’esclavage de Solomon Norhup

*****

7) Lundi 20 janvier 2014, 18h30-20h30 (Centre Parisien d’Études Critiques, 37 bis rue du Sentier)

Figures de l’anticolonialisme: Gandhi et C.L.R. James

Orazio Irrera Gandhi et le corps de la décolonisation

Matthieu Renault : Marins, renégats et naufragés : C. L. R. James, lecteur de Melville

*****

8) Lundi 3 février 2014, 18h30-20h30 (Centre Parisien d’Études Critiques, 37 bis rue du Sentier)

Violences (post)coloniales: racisme, sexisme, écologie

Nacira Guénif-Souilamas (Université Paris 13) : Meurtres racistes et agressions sexistes: violences contre les minorités (post)coloniales

Paul Guilibert (revue Vacarme) : Décoloniser la nature

*****

9) Lundi 17 février 2014, 18h30-20h30 (Centre Parisien d’Études Critiques, 37 bis rue du Sentier)

Urbanisme et marxisme : stratégies anticoloniales

Stefan Kipfer (York University) : La question urbaine et l’anticolonialisme : regards croisés à l’ère de l’urbanisation généralisée

Matthieu Renault : Retour sur une expérience oubliée : Mirsaid Sultan Galiev et le communisme national musulmam

*****

10) Lundi 17 mars 2014, 18h30-20h30 (Centre Parisien d’Études Critiques, 37 bis rue du Sentier)

Voir la race… quelle race ?

Magali Bessone (Université de Rennes 1) : Que voit-on lorsqu’on voit une "minorité visible" ?

Maxime Cervulle (Université Paris 8 Vincennes – Saint-Denis) : Dans le blanc des yeux

*****

11) Lundi 24 mars 2014, 18h30-20h30 (Centre Parisien d’Études Critiques, 37 bis rue du Sentier)

Islam, racisme et luttes sociales

Houria Bouteldja (Parti des Indigènes de la République) : Islamophobie, que faire ?

Matthieu Renault : La "révolution sociale en Orient" et l’islam chez Mirsaid Sultan Galiev

*****

12) Lundi 7 avril 2014, 18h30-20h30 (Centre Parisien d’Études Critiques, 37 bis rue du Sentier)

Théories et histoires du racisme

Leonardo Franceschini (Universitad de Barcelona / GIRCHE)Race: macrohistory of a concept

Valeria Deplano (Università di Cagliari) : Race and Empire. Becoming Italians during Fascism

*****

13) Lundi 28 avril 2014, 18h30-20h30 (Centre Parisien d’Études Critiques, 37 bis rue du Sentier)

Abdellali Hajjat (Université Paris Ouest Nanterre La Défense) : Sociologie de l’islamophobie

*****

14) Lundi 5 mai 2014, 18h30-20h30 (Centre Parisien d’Études Critiques, 37 bis rue du Sentier)

Au-de du racisme ?

Selim Nadi (Sciences Po Lyon) : Nation, race et impérialisme dans la gauche allemande, depuis la réunification

Félix Boggio Éwanjé-Épée (Université Paris 13) : Écrire le dépérissement de la race : autour de Black Reconstruction de W.E.B. Du Bois

*****